« Propriété interdite » by Sydney Pollack (1966)

52488

Le jeune réalisateur Sydney Pollack réunit deux étoiles hollywoodiennes à l’écran, Robert Redford et Natalie Wood, pour interpréter l’adaptation de la pièce de théâtre de Tennessee Williams (« This place is condemned ») avec un scénario cosigné par le tout jeune Coppola. Pourtant assez méconnu, ce film vaut le détour ne serait-ce que pour l’interprétation majestueuse de Natalie Wood en poupée fragile pleine de fantaisie.

En 1930, en pleine crise économique, un agent des chemins de fer, Owen Legate (Robert Redford), est envoyé à Dodson, petite bourgade du Mississipi. Sa mission est de fermer une large partie des activités ferroviaires (pourtant la principale source de revenus de la ville) et de licencier une bonne partie des cheminots. A son arrivée, il est accueilli dans une auberge tenue par Hazel Starr qui a deux filles, Alva (natalie Wood) et sa jeune sœur, Willie.

L’auberge accueille et reçoit de nombreux employés de la compagnie ferroviaire qui viennent s’alcooliser et admirer la « vedette  locale », Alva, jolie jeune femme fantasque. A la fois séductrice et candide, elle rêve d’aller à la Nouvelle Orléans pour quitter cet endroit qui lui laisse peu de perspectives si ce n’est celles de sa mère qui l’encourage à « être gentille » avec les clients les plus riches pour que son affaire tourne bien.

La rencontre entre Owen et Alva est électrique : il est pragmatique et résigné, elle est rêveuse et se plaît à se créer un monde imaginaire. Au fil de l’histoire, leurs différences vont devenir des complémentarités et une histoire d’amour va naître entre eux. Ils devront affronter le regard des habitants pour la plupart concernés par un licenciement et surtout celui de la mère d’Alva qui a d’autres projets pour sa fille.

A l’image des séquences du train qui passe, la question est celle du choix de son destin. Adna, va-t-elle pouvoir choisir sa liberté et vivre cette passion ? Dans cet univers si étriqué, ses rêves d’ailleurs pourront-ils prendre part à une nouvelle vie ? Dans une atmosphère moite et sensuelle, Sydney Pollack, pour sa deuxième réalisation, campe un film à la fois fort et fébrile porté par deux acteurs au sommet de leur art.

000a4s4w

0013bd7f_medium

1344316476-vlcsnap-2012-08-07-

3005981745_1_11_v0EIZPwu

PROPRIETE-INTERDITE-THIS-PROPERTY-IS-CONDEMNED-1966_portrait_w858

This Property is Condemned Closing 3

this-property-is-condemned

tumblr_lt1866kuv51qlbulfo1_500

tumblr_mcda0b1vGB1rxjj29o1_500

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s