« Gosford Park » by Robert Altman (2001)

affgosford.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bien avant le succès de la série « Downton Abbey », Julian Fellowes, scénariste de la saga, avait collaboré au film « Gosford Park », nominé sept fois aux Oscars.

Sorti en 2001, le film met en scène les vies parallèles des domestiques et des aristocrates aux débuts des années 1930. Sir William (Michael Gambon) et Lady Sylvia Mc Cordle (Kristin Scott Thomas) retrouvent leurs relations : des nobles plus ou moins riches, quelques roturiers et des personnalités en vogue du cinéma, dans leur magnifique propriété de Gosford Park, située dans la campagne anglaise. Alors que les nantis se retrouvent au premier étage dans la vaste demeure et participent à une partie de chasse, les nombreux domestiques s’affairent dans les cuisines et les chambres pour que le confort de leurs employeurs soit irréprochable.

gosford_park

Des secrets et des mystères semblent liés certains des personnages, la vie des domestique et des aristocrates s’entremêlent : les sœurs de Lady Sylvia sont aussi malheureuses qu’elle-même, la fille de Sir William et Lady Sylvia, Isobel, dissimule à grand-peine un secret, plusieurs invités sont accablés de soucis financiers ou professionnels, l’un des domestiques (interprété par Clive Owen) semble porter quant à lui un lourd secret. C’est alors que Sir William est assassiné, deux fois de suite. Qui sont les tueurs ? Quel est le mobile ?

« Je n’ai pas de vie, je suis une domestique » (Mme Wilson, gouvernante)

 « Gosford Park » est avant tout une peinture de la société anglaise de l’époque et une reconstitution fidèle de la vie des domestiques et de l’aristocratie. Plusieurs familles professionnelles sont au service des nantis : cuisiniers et aide-cuisinières, valets de chambre, gouvernantes, majordome. Une hiérarchie millimétrée et réglée comme du papier à musique où le haut de la hiérarchie des domestiques est encore plus rigide que les nanties eux-mêmes. Le film illustre bien les différences entre anglais et américains, qui sont perçus comme des originaux et ignorants des coutumes de la bienséance.

gosford-park-2001-11-g

Une distribution exceptionnelle

La force du film tient beaucoup à sa distribution remarquable. Robert Altman s’est entouré de pointures du cinéma dont entre autres Helen Mirren (The Queen), Maggie Smith (que l’on retrouvera dans « Downton Abbey), Kristin Scott Thomas et de jeunes acteurs qui ont depuis fait leur preuve : Clive Owen, Ryan Philippe, Kelly Macdonald.

Une enquête policière façon « Cluedo »

Une ambiance années 30, de nombreux personnages haut en couleurs, de multiples pistes et un meurtre dans une bibliothèque.  Qui a empoisonné Sir William ? Qui est venu le poignarder peu de temps après ? Le spectateur au rythme des conversations entre aristocrates et domestiques devra récolter les indices et résoudre une énigme policière élaborée.

Julian Fellowes, oscarisé pour le meilleur scénario, a déjà trouvé tous les ressorts dans ce film de la future saga historique qu’il écrira dix ans plus tard, Downton Abbey.

Gosford_Park_35656_Medium

GosfordPark11

gosford-park

gosford

La bande-annonce du film :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s