Critique cinéma « En solitaire » #8

20282436.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce que l’on retiendra du film « En solitaire » c’est l’interprétation convaincante de François Cluzet en « loup des mers » animé par la conquête de la première place au Vendée Globe. Si les seconds rôles sont servis par des acteurs de qualité (Guillaume Canet, Virginie Efira et Jean-Paul Rouve), ils n’ont guerre d’importance dans ce huit clos maritime.

Il y avait pourtant de quoi faire autour de cette histoire, celle de Yann Kermadec qui se retrouve en dernière minute au départ du Vendée Globe, l’occasion de sa vie qui se verra chamboulée par l’intrusion d’un clandestin qui rêve de rejoindre la France pour soigner une maladie cardiaque.

Les rêves de cette traversée vont alors se trouver remis en cause : une seule personne doit être à bord pour remporter la compétition ; le navigateur doit-il ignorer ce jeune homme et poursuivre son objectif de compétition ? La victoire est-elle individualiste ou se trouve t-elle sur le chemin où on ne l’attend pas ?

21011090_20130607160118172.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Là où les questionnements humains auraient pu être au cœur de l’histoire, il n’est que navigation, très bien filmée mais qui ne relève que du documentaire. Peu de place pour l’histoire et les sentiments humains. Beaucoup de place en revanche pour le partenaire officiel du film, expert naval dont le logotype est omniprésent (c’est peu dire) à l’écran : sur la moindre partie du voilier et ses équipements, sur les vêtements des navigants jusqu’à un dessin que réalisera la fille du héros. Jamais un placement de marque n’aura autant pollué un film, ce, au point de donner le sentiment au spectateur qu’il regarde une publicité « format long métrage ».

La lenteur de l’intrigue laisse une impression de platitude à peine réveillée par une fin qui ne laisse deviner malheureusement que trop tardivement, la lutte psychologique qui anime Kermadec. « En Solitaire », premier film de Christophe Offenstein, aurait pu être un film marquant, il reste une belle immersion cinématographique pour les amateurs de la grande bleu et une magnifique vitrine pour le Vendée Globe.

20513691.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

21017068_20130702152534098.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

21041273_2013091811231482.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s